Joblift étudie si le boom des crypto-monnaies a un impact positif sur l’emploi en France

Berlin, le 28 février 2018 – En 2017, les crypto-monnaies ont fait face à une augmentation record. Le cours du bitcoin a notamment été multiplié par 15. Dans ce contexte, la plateforme emploi Joblift a souhaité étudier l’impact du boom des crypto-monnaies sur l’emploi français. Si ces monnaies numériques et leur utilisation augmentent de manière exponentielle, cela peine encore à se ressentir sur le marché du travail français, même si les offres ont triplé en 2017 par rapport à 2016. Les professionnels recherchés sont principalement (presque de moitié) des développeurs et le bitcoin demeure la monnaie pour laquelle l’expertise est la plus demandée. Par ailleurs, la France est encore loin derrière Londres, dont le nombre d’offres d’emploi en crypto-monnaie est quatre fois supérieur mais se place devant l’Allemagne. 

Un nombre d’offres trois fois supérieur en 2017

Selon Joblift, 654 offres d’emploi dans les crypto-monnaies ont été publiées les 24 derniers mois sur les plus de 14 millions d’offres publiées en France sur la même période. On peut émettre l’hypothèse que les entreprises disposent déjà des compétences requises en interne ou que les employés se forment pour travailler avec ces nouveaux outils. Le chiffre a tout de même triplé en 2017 par rapport à 2016. L’étude révèle des offres d’emploi néanmoins encore difficiles à pourvoir puisque celles-ci restent actives en moyenne 46 jours contre 33 jours pour le marché français total. 

Presque la moitié des offres dédiées au bitcoin

La moitié des offres demandent des professionnels toutes crypto-monnaies confondues. Parmi l’autre moitié, 47% recherchent des experts bitcoin (+ 48% par rapport à l’année précédente), 29% des experts Ethereum (+ 70%) et seulement 1% pour Ripple, pourtant la crypto-monnaie la plus performante de 2017, la crypto-monnaie la plus performante de 2017, même si les offres pour cette monnaie ont plus que quintuplé. Les développeurs sont les plus recherchés (32%) suivis des consultants en crypto-monnaie (22%) et des analystes sécurité (5%). 

Paris loin derrière Londres mais devant Frankfort 

Si l’Île-de-France regroupe le nombre le plus important de postes (41%), la Bretagne arrive en deuxième position en offrant 21% des postes, suivie de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 7%. Les crypto-monnaies embauchent donc sur l’ensemble du territoire et Paris n’a pas un avantage clair comme cela peut être le cas pour d’autres technologies émergentes, comme la blockchain par exemple. Ailleurs en Europe, les chiffres Joblift révèlent que d’autres pays comme le Royaume-Uni exploitent plus les crypto-monnaies. En effet, 2 015 offres ont été publiées au Royaume-Uni depuis janvier 2017 contre 442 en France, ou encore 310 en Allemagne, pourtant place financière forte du continent.

Télécharger le communiqué en PDF


Télécharger l'infographie

 A propos de Joblift :

Joblift est une plateforme pour l’emploi permettant une recherche d’emploi intuitive et fluide. Joblift utilise les toutes dernières techniques de machine learning et perfectionne son algorithme au big data. Grâce à cela sont créés des matchings pertinents et précis entre recruteurs et candidats. Présents en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis, Joblift travaille avec plus de 4 000 partenaires afin de rendre disponible sur son site plus de dix millions d’offres d’emploi. Son équipe dynamique à fort esprit entrepreneurial est dirigée par trois leaders passés par des postes de direction chez Zalando, Amorelie et Frontlineshop: Lukas Erlebach (CEO), Alexander Rausch (COO) et Malte Widenka (CTO).

Contact presse

Mathilde Brygier

Mathilde Brygier

PR Manager France
+33 1 75 85 02 82
mathilde.brygier@joblift.fr
Joblift utilise des cookies.Que sont les cookies?