Joblift analyse les offres d’emploi autour des imprimantes 3D en France

Paris/Berlin, le 22 mars 2018 – La plateforme emploi Joblift a étudié les offres d’emploi liées aux imprimantes 3D et à la fabrication additive publiées les 24 derniers mois en France. Joblift observe un marché en forte croissance ayant plus que doublé entre 2016 et 2017. Le marché de l’emploi de la fabrication additive est principalement mené par les secteurs de l’industrie (+ 15%), des télécommunications (+ 37%) ou encore des services aux particuliers (+ 13%). Par ailleurs, l’étude révèle que, malgré une croissance importante, les postes pour professionnels en fabrication additive sont encore difficiles à pourvoir.

Un nombre d’offres d’emploi qui augmente de plus de 100%

5 762 offres d’emploi autour des imprimantes 3D ont été publiées les derniers 24 mois, ce qui correspond à une augmentation mensuelle moyenne des offres de 12%. Les offres ont également plus que doublé en 2017 par rapport à 2016. Ces chiffres révèlent aussi que le domaine de la fabrication additive croît environ 25 fois plus vite que l’ensemble du marché du travail.

Les principaux secteurs voient leurs offres augmenter de plus de 15% tous les mois 

L’industrie est aujourd’hui le secteur où les compétences dans l’impression 3D et la fabrication additive sont les plus demandées avec 30% des offres totales émises et 15% d’augmentation de celles-ci. Ensuite, les télécommunications qui comptent 25% des offres d’emploi. Il s’agit du secteur le plus prometteur puisque celui-ci affiche une augmentation de 37% de publication d’offres entre 2016 et 2017. Le commerce des imprimantes 3D en BtoC se porte également bien avec 21% des offres destinées aux services aux particuliers pour une augmentation de 13% en deux ans. Joblift a également observé deux autres secteurs à la croissance forte : la chimie regroupant 3% des offres et une augmentation solide de 16%, et la santé avec 1% d’offres mais 35% de croissance.

Des offres en moyenne 10% plus longues à pourvoir 

Les compétences recherchées sont logiquement en lien avec les secteurs recrutant le plus. 28% des offres s’adressent aux ingénieurs, 17% aux techniciens en génie mécanique et 10% aux développeurs. 10% des offres sont également dédiées aux commerciaux et 7% aux designers industriels. Cela montre l’étendue et la diversité des compétences requises au développement et à la commercialisation des imprimantes 3D. Cependant, Joblift compte 43 jours en moyenne pour pourvoir un poste, contre 39 jours au total pour les trois principaux secteurs concernés (l’industrie, les télécommunications et les services aux particuliers, représentant 77% des offres). Quatre jours significatifs appliqués à ces secteurs qui démontrent une certaine difficulté pour les entreprises à trouver des professionnels de l’impression 3D.  

Télécharger le communiqué en PDF

Télécharger l'infographie

A propos de Joblift :

Joblift est une plateforme pour l’emploi permettant une recherche d’emploi intuitive et fluide. Joblift utilise les toutes dernières techniques de machine learning et perfectionne son algorithme au big data. Grâce à cela sont créés des matchings pertinents et précis entre recruteurs et candidats. Présents en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis, Joblift travaille avec plus de 4 000 partenaires afin de rendre disponible sur son site plus de dix millions d’offres d’emploi. Son équipe dynamique à fort esprit entrepreneurial est dirigée par trois leaders passés par des postes de direction chez Zalando, Amorelie et Frontlineshop: Lukas Erlebach (CEO), Alexander Rausch (COO) et Malte Widenka (CTO).

Contact presse

Joblift utilise des cookies.Que sont les cookies?