Joblift analyse les soft skills les plus demandés les 12 derniers mois en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas.   

Berlin, le 31 mai 2017 – Le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift a étudié et comparé les soft skills, ou “compétences douces”, les plus mentionnées dans les annonces d’emploi en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, les 12 derniers mois. On remarque que les pays anglo-saxons et germaniques demandent plus d’engagement et de loyauté de la part des candidats envers leurs entreprises, alors que la France se concentre sur la façon de travailler de ses futures recrues, et leur comportement général. Par ailleurs, la communication dans l’entreprise est abordée différemment en fonction des cultures, même si l’esprit d’équipe demeure une des qualités les plus importantes, sauf au Royaume-Uni.

La France se concentre sur les compétences individuelles, les pays anglo-saxons veulent des employés fidèles

Joblift a analysé plus de 30 millions offres d’emploi publiées les 12 derniers mois en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Selon les résultats de l’étude, en matière de soft skills, les employeurs français sont très portés sur les qualités individuelles des candidats. En l'occurrence, l’autonomie (22%) et la rigueur (19%) sont les deux qualités les plus mentionnées. Le candidat idéal allemand ou britannique, quant à lui, se doit d’être engagé envers son employeur. La nécessité d’être dévoué et engagé revient dans 24% des annonces allemandes et à 18% pour les annonces anglaises. La fiabilité du candidat est aussi souhaitée dans 26% des cas pour les entreprises allemandes. Être flexible face au changement et ouvert d’esprit présente un avantage fort si l’on postule aux Pays-Bas (37% de mentions), en Allemagne (15%) et au Royaume-Uni (10%).Les attentes face au comportement général du candidat diffèrent également. Les Pays-Bas et le Royaume-Uni recherchent des candidats motivés (respectivement 18% et 12% des cas), soit une caractéristique axée vers la mission ou l’entreprise. La France met surtout l’accent sur le dynamisme (12%) de ses futurs employés, avant la motivation (7%). 

En France, le relationnel prime sur la bonne communication

On observe également une différence importante sur la place accordée à la communication en entreprise entre ces pays. Les bonnes qualités de communication font parties des cinq soft skills les plus demandés en Allemagne (16%), au Royaume-Uni (17%) et aux Pays-Bas (36%). Les entreprises françaises recherchent surtout des postulants avec un bon relationnel (15%) avant d’être de bons communicants (à peine 1% de mentions). Pour les anglo-saxons, il s’agit de transmettre des informations claires et fluidifier les rapports entre les collaborateurs ou les clients, alors que la France mise sur la capacité à convaincre et créer du lien. Parmi les quatre pays étudiés, l’esprit d’équipe est une compétence clé qui traverse les frontières. En effet, elle tient sa place parmi les cinq soft skills les plus demandés aux Pays-Bas (31%), en Allemagne (30%) et en France (10%). Seul le Royaume-Uni ne fait pas de l’esprit d’équipe une priorité et préfère des candidats confiants et assertifs (12%).

Télécharger le communiqué en PDF

Télécharger l'infographie


A propos de Joblift :

Joblift est un méta-moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus d’un million d’offres d’emploi. Le site est présent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-bas, et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une quarantaine de personnes réparties entre Hambourg et Berlin.


Contact presse

Joblift utilise des cookies.Que sont les cookies?