Le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift étudie les offres d’emploi AssurTech et RegTech.

Berlin, le 25 juillet 2017 – Le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift s’est intéressé à l’AssurTech et la RegTech, contractions d’assurance et technologie, et réglementation et technologie. En cinq ans, les capitaux investis dans l’AssurTech ont été multipliés par vingt, selon une étude CB Insights. Au niveau de l’emploi, les offres publiées n’ont pas été très nombreuses (207 en 18 mois), même si l’augmentation des publications a été fulgurante les six derniers mois (+ 50% par mois en moyenne). Par ailleurs, ces pans de la FinTech recherchent des profils variés et pas uniquement Tech.

Une augmentation de moitié les six premiers mois de 2017

Joblift compte 132 offres d’emploi autour de l’AssurTech publiées depuis janvier 2016. Le chiffre peut sembler anecdotique en comparaison au secteur global de l’assurance (plus de 500 000 annonces publiées sur la même période), mais cela représente déjà une augmentation mensuelle moyenne de 50%. De plus, le nombre d’offres de 2017 est six fois supérieur aux offres publiées en 2016. La même tendance est observée du côté de la RegTech : on compte 9 annonces publiées en 2016 et 59 depuis janvier 2017. En continuant sur cette trajectoire, on peut anticiper 1 500 postes supplémentaires pour 2018. Par ailleurs, tout comme le secteur global de l’assurance, l’AssurTech offre presque 60% de CDI, et la RegTech, plus de 76%.

Secteur innovant et technologique, mais plus commercial que technique au niveau des emplois

La répartition des postes recherchés est plutôt homogène en comparaison avec la FinTech par exemple. Les professionnels les plus recherchés sont les commerciaux et les business developers (28%) suivi des développeurs informatiques (25%) et des chefs de projet marketing (24%). Cela est dû au fait que la confiance des consommateurs et l’expérience client sont particulièrement au cœur des problématiques du secteur de l’assurance. La RegTech cependant embauche principalement des consultants (67%), des chefs de projets financiers (13%) et des développeurs (4%).

46 % des offres issues des grandes compagnies d’assurance

Tout comme pour la blockchain, ce sont les startups qui innovent dans l’AssurTech, mais celles-ci sont rapidement rachetées par les grandes compagnies d’assurance, voire ces dernières créent directement des incubateurs d’innovation pour rester à la pointe. Au niveau de l’emploi donc, ce sont les grandes entreprises qui publient le plus d’offres AssurTech (46%), suivi des PME (38%) et des startups (16%). Cette tendance est bien différente d’autres pays européens, à commencer par l’Allemagne où les entreprises AssurTech sont pour le moment indépendantes, et ont posté presque 1 600 offres d’emploi, soit 5% du secteur, et ont observé une hausse stable de 9% par mois sur 24 mois. Au Royaume-Uni, c’est surtout la RegTech qui se développe, avec un nombre d’annonces qui double tous les mois depuis juin 2016.

A propos de Joblift :

Joblift est un méta-moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus d’un million d’offres d’emploi. Le site est présent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-bas, et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une cinquantaine de personnes réparties entre Hambourg et Berlin.

Pressekontakt

Edgar Fluijt
VP Marketing
E-Mail: press@joblift.com
Tel.: +49 40 87407947
By continuing to browse this site you permit Joblift and its partners to place identification cookies on your browser and identify you for marketing.Opt-Out & Privacy Policy