Le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift s’intéresse aux avantages mis en valeur dans les annonces d’emploi

Berlin, le 1er août 2017 – Alors qu’une démarche de qualité de vie au travail peut augmenter la productivité des salariés heureux de 12% (étude University of Warwick), le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift a analysé les offres d’emploi publiées entre janvier 2016 et juin 2017, soit plus de quinze millions, dans lesquelles sont mis en valeur les avantages censés être porteurs de bonheur dans l’entreprise. Café gratuit, babyfoot ou encore salle de sieste, la question se pose sur lesquels de ces avantages ont un impact réel sur la productivité. En effet, ce que démontre la science n’est pas toujours en accord avec la pratique et la culture d’entreprise.

59% des offres étudiées visent les embauches long terme

Joblift a étudié les avantages « bonheur » mis en valeur dans les annonces d’emploi depuis janvier 2016. Ont été exclus de cette analyse les avantages plus « classiques » tels que les tickets restaurants ou les chèques vacances (200 000 mentions), pour se concentrer sur les avantages ayant surtout émergés les dix dernières années. 59% de ces annonces sont des CDI, ce qui laisse entendre qu’il s’agit surtout d’arguments considérés comme vendeurs pour attirer des talents sur le moyen ou long terme.

20% des offres mettent en valeur les jeux, 11% le team building

On note un nombre croissant (+ 25% d’augmentation mensuelle moyenne) d’offres qui vendent l’environnement de travail au même titre que la mission. Parmi les plus cités, les jeux présents au sein des bureaux (10 800 mentions). Le babyfoot (52%), la table de ping-pong (31%) ou le billard (12%) semblent être gages de bonne ambiance dans certaines entreprises, principalement les startups (presque 50%). L’accès à une salle de sport, ou des cours payés ou remboursés à partir de 50%, sont mentionnés dans près de 9 000 offres. Le team building et les activités d’équipe sont également mis en valeur dans 6 700 annonces. Enfin, les boissons et la nourriture gratuites, qui même si principalement limitées à une corbeille de fruits et à un open-bar de café, sont mentionnés 4 800 fois.

Les avantages les plus utiles sont les moins proposés

Cependant, ces avantages présentent-ils une valeur ajoutée réelle à l’entreprise ? Les avantages jugés les plus bénéfiques sont aussi les moins appliqués en entreprise, ou au moins très peu considérés comme un argument de vente auprès des candidats. Par exemple, une sieste de 20 minutes maximum présente les mêmes effets qu’une nuit complète de sommeil. Pourtant on retrouve ce bénéfice dans moins de 300 cas. Il en est de même avec les vacances qui permettent une augmentation de 30% de la productivité si celles-ci sont prises en totalité. 17 organisations choisissent d’aller plus loin et d’offrir la possibilité de vacances illimitées (74 offres). Mention spéciale néanmoins à la flexibilité horaire et le télétravail retrouvés dans presque 30 000 offres d’emploi, qui rendrait jusqu’à 55% plus productif (étude Robert Half) et permet de lutter contre le présentéisme.

A propos de Joblift :

Joblift est un méta-moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus d’un million d’offres d’emploi. Le site est présent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-bas, et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une cinquantaine de personnes réparties entre Hambourg et Berlin.

Pressekontakt

Edgar Fluijt
VP Marketing
E-Mail: press@joblift.com
Tel.: +49 40 87407947
By continuing to browse this site you permit Joblift and its partners to place identification cookies on your browser and identify you for marketing.Opt-Out & Privacy Policy