Joblift étudie le poste de Creative Technologist en France

Berlin, le 23 juin 2017 – Le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift a étudié l’offre de Creative Technologist en France entre 2016 et 2017. C’est une position hybride fait le lien entre plusieurs équipes, et le Creative Technologist doit donc réunir des compétences transverses à chaque département. C’est un concepteur, un codeur et un stratégiste. Entre 2016 et 2017, on compte 43 offres publiées en France. L’équilibre entre les compétences professionnelles et les qualités intrinsèques demandées permet de supposer que ce poste ne sera pas concerné par la robotisation avant longtemps.

86% de CDI et pas de diplômes précis requis

Le Creative Technologist fait le lien entre les équipes de créatifs et de développeurs. Il est en charge de concevoir, produire et élaborer des stratégies de produits et services. Il n’est pas un spécialiste à proprement parler, mais sa vision holistique est un atout pour toute entreprise. Les postes de Creative Technologist sont principalement recherchés en agences digitales (58%) ou en cabinet de conseil (35%). Les autres recruteurs de Creative Technologists en 2016 et 2017 sont Mozilla, Engie et Renault. 86% de ces annonces d’emploi des 12 derniers mois étaient des CDI. On remarque cependant une stagnation du nombre de publications d’offres depuis le début de l’année, après une évolution positive solide de + 23% sur l’année 2016. Par ailleurs, sur les 43 offres publiées et étudiées, 24 ne demandent pas de formation en particulier, même si une « expérience significative » en agence digitale présente un avantage dans 71% des annonces.

Concepteur, codeur et stratégiste

Les missions du ou de la Creative Technologist sont transversales, et l’éventail de compétences est varié. Parmi les plus importantes à posséder, le « protoypage » (35% de mentions dans les offres étudiées), ou la conception de nouveaux produits ou services, qui appartient à la phase de recherche et développement. Ensuite, les compétences en expérience utilisateur et en webdesign (UX design), reviennent également dans 35% des cas. Les connaissances en planning stratégique sont indispensables dans un quart des cas, et savoir coder (en particulier avec JavaScript – 17% et CSS3 – 16%) assure le succès du Creative Technologist en poste.

Un poste qui résistera à la robotisation ?

En tant que point de contact entre les équipes techniques et créatives, « aimer travailler en équipe » est demandé dans 60% des offres. Un point d’honneur est aussi mis sur la créativité qui est mentionnée dans presque 50% des cas, contre 2,5% pour les postes de développeurs plus classiques. Le dynamisme (23%) et le bon relationnel (18%) sont de rigueur et, plus surprenant pour un poste technique, les capacités rédactionnelles (19%).Le Creative Technologist peut être une bonne illustration de ce que seront les postes et leurs exigences dans l’avenir proche : des compétences techniques mais aussi une longue liste de soft skills qui, pour le moment, ne sont pas robotisables.

A propos de Joblift :

Joblift est un méta-moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus d’un million d’offres d’emploi. Le site est présent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-bas, et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une quarantaine de personnes réparties entre Hambourg et Berlin.

Pressekontakt

Edgar Fluijt
VP Marketing
E-Mail: press@joblift.com
Tel.: +49 40 87407947
By continuing to browse this site you permit Joblift and its partners to place identification cookies on your browser and identify you for marketing.Opt-Out & Privacy Policy