Joblift a étudié l’état de l’emploi en France dans le secteur des énergies renouvelables

Berlin, le 17 novembre 2016 - La loi sur la transition énergétique a prévu une création massive d’emplois grâce à la mobilisation des filières énergétiques. Qu’en est-il aujourd’hui ? Joblift a analysé les offres publiées les 12 derniers mois par les acteurs prenant part dans les énergies renouvelables. C’est-à-dire, les entreprises dont l’activité principale intervient autour des 5 énergies renouvelables, que ce soit de l’étude à la conception jusqu’à l’installation, et n’ayant aucune activité avec des énergies polluantes. En ressort la forte demande de CDI ainsi que la mobilisation de compétences diverses.

61% des offres visent les niveaux bac et bac+2

La demande pour les postes nécessitant peu de diplômes mais des compétences précises et techniques, est forte. 28% des offres d’emplois demandent un niveau bac ou BEP minimum. Le besoin en main d’œuvre pour installer les produits est logiquement important. Les entreprises chassent du personnel compétent pour les missions opérationnelles essentielles à la bonne exploitation du produit ou service final. De plus, le secteur recherche à 33% des bac +2 pour occuper les places de techniciens en génie civil ou climatique, des technico-commerciaux, ou encore, des chefs de chantier. Enfin, 34% des offres indiquent rechercher un niveau bac +5 et principalement des ingénieurs, que ce soit terrain ou en bureau d’étude.

55% de postes en CDI mais un fort taux d’intérim

Le CDI prime avec 55% de la demande totale. Cependant, l’intérim et les demandes de remplacement représentent presque 15% des offres analysées. Ce chiffre peut être expliqué par les missions réalisées en mode projet nécessitant des besoins ponctuels, sur un chantier par exemple, ou des besoins en travaux inégaux dans l’année. Les postes en remplacement ou en intérim concernent en majorité les emplois exigeant moins de diplômes. Autre chiffre intéressant, 5% des offres d’emploi, soit plus de 4 000 postes sur les 12 derniers mois, sont des contrats freelances de technico-commerciaux ou téléprospecteurs, dans la vente B to C de matériel d’énergie renouvelables. On observe par ailleurs une augmentation moyenne mensuelle des embauches de presque 5% entre 2015 et 2016.

Le photovoltaïque, filière championne avec + 5,7% d'offres sur l'année

Le photovoltaïque est la filière des énergies renouvelables qui recrute le plus avec plus de 12 000 emplois publiés sur les 12 derniers mois. L’évolution de l’emploi pour le photovoltaïque est aussi la plus importante avec une augmentation mensuelle moyenne de 5,7% sur l’année. Une évolution supérieure au secteur puisque celui-ci affiche +4,73%. Ensuite arrive l’énergie éolienne qui a généré plus de 7 500 emplois et vu son recrutement accroitre de 3,3% entre 2015 et 2016.

Télécharger le communiqué en PDF

EnergiesRenouvelables

A propos de Joblift:

Joblift est un meta-moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus de 1 million d’offres d’emplois en France et en Allemagne et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une vingtaine de personnes réparties à Hambourg et Berlin.

Pressekontakt

Edgar Fluijt
VP Marketing
E-Mail: press@joblift.com
Tel.: +49 40 87407947
By continuing to browse this site you permit Joblift and its partners to place identification cookies on your browser and identify you for marketing.Opt-Out & Privacy Policy