Joblift publie son rapport annuel sur les startups et l’emploi en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas

Berlin, le 2 novembre 2017 – Innovatrices, créatrices d’emploi, symboles de réussite entrepreneuriale, les startups fascinent. Même certains grands groupes se vantent d’avoir mis en place une « culture startup ». Mais depuis quelques temps, cette image positive s’est vue ternir par différents scandales de sexisme et les conditions de travail ne s’avèrent pas toujours si roses. Dans ce contexte, le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift a réalisé un rapport sur l’emploi et les startups dans quatre grands hubs de startups européens : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Pour réaliser ce rapport, Joblift a analysé toutes les offres d’emploi publiées les 12 derniers mois et a réalisé une enquête auprès de 250 startups.

Les français sont les moins satisfaits de leur manager, mais les plus convaincus par la mission de leur startup

Si la courbe de l’emploi en startups en France est toujours positive (+0,7%), Paris affiche une baisse de 1,4% de nombre de publications d’offres depuis septembre 2016. La croissance de l’emploi en startups est poussée par les villes en régions telles que Lyon (+22%), Lille (+ 25%), ou encore Nantes (+40%). Chez ses voisins européens, Amsterdam affiche une hausse de plus de 7%, devant Londres (+5%) et Berlin (0%). Si les salariés français sont globalement satisfaits (76%) de leur startup, ils sont les moins nombreux à affirmer bien s’entendre avec leur employeur (64%). Néanmoins, les français sont 87% à penser que le produit de leur startup est innovant contre 74% en moyenne dans les trois autres pays.

Près de 13 000 euros de différence de salaire dans les startups entre les femmes et les hommes

Le salaire moyen dans les startups françaises s’élève à 41 035 euros bruts annuels contre 41 610 euros au Royaume-Uni et 41 510 euros en Allemagne. Si le salaire moyen des startups française est environ 11% au-dessus de la moyenne du pays, à peine plus de la moitié des répondants se déclarent satisfaits de leur revenu. Par ailleurs, une moyenne de plus de 13 000 euros de différence de salaire entre les femmes et les hommes est ressortie de l’étude. Fait peu surprenant cependant si l’on prend en compte que seulement 29% de positions managériales sont occupées par des femmes. Sur ce point, seule l’Allemagne fait mieux avec 47% de femmes managers en startups. Cependant, l’Allemagne est également le pays le plus confronté aux discriminations (19%), selon les résultats de l’enquête. En France, 9% des répondants à l’enquête déclarent avoir été victimes de discriminations, parmi lesquels 100% ayant été confrontés à des commentaires et plaisanteries liés à leur genre. Si aucun participant n’a confié avoir été témoin de discriminations dans leur startup, 75% répondent « je ne sais pas » à cette question, plutôt qu’un « non » ferme et certain.

70% des employés de startups travaillent minimum 40 heures par semaine

Les horaires étendus sont bien connus des entreprises en plein développement. Les salariés de startups français ne font pas exception et sont 70% à travailler plus de 40 heures par semaine, dont 11% plus de 60 heures. La moyenne d’heures de travail s’élève à 44,5 heures par semaine. Cependant, les startups semblent prendre soin de leurs employés en offrant des avantages tels que des horaires flexibles (66%), du télétravail (55%) et des évènements d’entreprise réguliers (55%). Le rapport complet est disponible ci-dessous. Vous pouvez nous contacter pour toute demande d’infographie ou d’image individuelle.

Télécharger le communiqué en PDF

A propos de Joblift :

Joblift est un méta-moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus d’un million d’offres d’emploi. Le site est présent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une cinquantaine de personnes réparties entre Hambourg et Berlin.

Pressekontakt

Edgar Fluijt
VP Marketing
E-Mail: press@joblift.com
Tel.: +49 40 87407947
By continuing to browse this site you permit Joblift and its partners to place identification cookies on your browser and identify you for marketing.Opt-Out & Privacy Policy