Joblift analyse le marché de l’emploi du Gaming français

Berlin, le 14 septembre 2017 – La France est le septième pays producteur de jeux vidéo au monde. Le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift a donc souhaité connaître l’impact du marché du jeu vidéo français (également dénommé Gaming ou eSport) sur l’emploi. Presque 5 200 offres ont été publiées en France les 24 derniers mois, malgré une baisse de 2% les 12 derniers mois. L’étude démontre que le Gaming est un secteur où l’expérience prime sur le diplôme et la culture tient une place particulièrement importante. Par ailleurs, au-delà des jeux strictement récréatifs, les professionnels de la gamification appliqués à d’autres domaines, ont été plus recherchés en 2016.

Cinq années d’expérience minimum

5 161 offres ont été publiées les 24 derniers mois en France, sur le marché du Gaming. L’essentiel des postes se répartie entre les développeurs et programmeurs (42% de annonces), et les business developers (30%). Suivent les offres en recherche de professionnels marketing, communication et évènementiel (14%) et les chefs de produit (8%). Dans le Gaming, l’expérience prime (on demande cinq années d’expérience minimum dans 10% des annonces) et peu d’importance est apportée aux diplômes. En effet, les diplômes ou la formation ne semblent pas être des critères très importants : 63% des offres de développeurs ou programmeurs ne demandent aucune formation scolaire. 41% d’annonces ne mentionnent pas non plus de formation pour les postes de commerciaux, 34% pour les chargés de marketing et communication, et 28% pour les chefs de produit.

33% de postes réservés aux passionnés

L’étude révèle l’intérêt accordé à la culture et aux soft skills. 33% des annonces déclarent rechercher des candidats passionnés, devant la motivation (24%) et la créativité (24%). Un bon relationnel est apprécié dans 16% des cas, tous postes confondus. Ressort aussi la bonne connaissance de la culture japonaise ou de la pop culture en général, qui sont mentionnées dans 155 annonces (dont 75% de postes en marketing et communication). Enfin, 21% des offres sont entièrement rédigées en anglais et ne précisent pas un besoin de parler français, ce qui traduit l’internationalisation forte du secteur. L’eSport se présente également comme une filière flexible et ouverte avec 20% de postes offrant des horaires aménagés et du télétravail.

-2% de publications d’offres les 12 derniers mois

Les 12 derniers mois ont par ailleurs vu une baisse de 2% des publications des offres dans le jeu vidéo récréatif en général, mais une évolution positive de 8% s’observe du côté de la gamification, ou ludification (le transfert de mécanismes du jeu à d’autres domaines, représentant 12% des offres d’emploi du marché du Gaming). La gamification semble donc avoir encore de beaux jours devant elle.Enfin, les annonces restent actives en moyenne 29 jours, contre 19 pour l’ensemble du marché français, ce qui démontre une difficulté relative à pourvoir les postes.

A propos de Joblift :

Joblift est un méta-moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus d’un million d’offres d’emploi. Le site est présent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-bas, et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une cinquantaine de personnes réparties entre Hambourg et Berlin.

Pressekontakt

Edgar Fluijt
VP Marketing
E-Mail: press@joblift.com
Tel.: +49 40 87407947
By continuing to browse this site you permit Joblift and its partners to place identification cookies on your browser and identify you for marketing.Opt-Out & Privacy Policy